fbpx

Niveau minimal des mutuelles d’entreprises au plus tard le 1er janvier 2016

Finexa conseilComplémentaire santé EntrepriseNiveau minimal des mutuelles d’entreprises au plus tard le 1er janvier 2016

Niveau minimal des mutuelles d'entreprises au plus tard le 1er janvier 2016Niveau minimal des mutuelles d’entreprises au plus tard le 1er janvier 2016 : Le décret est paru.

Le 10 septembre, le décret concernant le niveau minimal des garanties d’assurance complémentaire santé que les entreprises doivent mettre en place à titre obligatoire au profit de leurs salariés au plus tard le 1er janvier 2016 et pour lesquelles elles doivent, avant cette échéance, engager une négociation, est paru.

Niveau minimal des mutuelles d'entreprises au plus tard le 1er janvier 2016

Ces garanties devront couvrir l’intégralité du ticket modérateur à la charge des assurés sur les consultations, actes et prestations remboursables par l’assurance maladie obligatoire, le forfait journalier hospitalier, les dépenses de frais dentaires à hauteur de 25% en plus des tarifs de responsabilité ainsi que les dépenses de frais d’optique, de manière forfaitaire par période de deux ans, à hauteur de 100 euros minimum pour les corrections simples, 150 euros minimum pour une correction mixte simple et complexe et 200 euros minimum pour les corrections complexes (la prise en charge dans la limite de ce forfait demeure toutefois annuelle pour les mineurs ou en cas d’évolution de la vue). S’agissant des salariés relevant du régime obligatoire local d’Alsace- Moselle, les prestations versées au titre de la couverture complémentaire seront déterminées après déduction de celles déjà garanties par le régime obligatoire; en conséquence, les cotisations à la charge de l’employeur et du salarié seront réduites à hauteur du différentiel de prestations correspondant.

Niveau minimal des mutuelles d'entreprises au plus tard le 1er janvier 2016

Par ailleurs, le décret précise les conditions dans lesquelles certains assurés peuvent demander à être dispensés de l’obligation d’affiliation, pour leur propre couverture ou pour celle de leurs ayants droit.